eveil.org

LA JOIE SANS OBJET JEAN KLEIN.  »LE VÉCU. LE MAÎTRE SPIRITUEL. On ne peut…

[ad_1]
LA JOIE SANS OBJET JEAN KLEIN.  »LE VÉCU. LE MAÎTRE SPIRITUEL. On ne peut se remémoriser le vécu ; le « je sais » échappe à la mémoire, il est seulement possible de se rappeler ce que l’on a saisi mentalement, à un moment donné ; ce vécu, absolument non mental, non duel, est Être pur. L’instructeur est au-delà de ce qu’il enseigne et la connaissance du Soi, être-connaissance, est intransmissible, incommunicable. L’expression verbale n’est qu’un pâle reflet de l’inexprimable, la béatitude. L’enseignement n’est qu’un prétexte et les paroles prononcées ne doivent jamais ligoter, afin que l’enseigné retrouve sa solitude, le silence, l’ultime savoir qui est sa vraie nature. Ceci demande une écoute dans une disponibilité absolue, d’où est absente toute anticipation conceptuelle, car apprendre quelque chose a choisi d’objectif est toujours partiel. Ce qui est enseigné ne doit donner aucune occasion au chercheur de se fixer corporellement ou psychiquement, tout énoncé doit pointer sans détour vers son être axial, la conscience unitive, hors du temps, d’où émane directement ce qui lui est transmis. L’instructeur dégage le disciple de son corps, de son mental, afin qu’il se résorbe dans sa propre essence ; il règne entre eux une union parfaite. La vérité est connue en sa totalité, à travers ce que suggère le gourou, car celui-ci et son enseignement ne sont qu’un. Des rappels fréquents, non intentionnels, surviendront en cours de route et l’aspirant sera sollicité par cet ultime équilibre ; ce qui aura été sciemment vécu en présence du maître spirituel s’affermira. La stabilité en cet état, par la suite, la résorption et la maturation absolue ne sera plus qu’une question de temps. Livre de poche : Chapitre 7 – Pages 155,156. — La joie sans objet – L’ultime réalité – Sois ce que tu es – Suivi d’Entretiens inédits par Jean Klein

[ad_2]

Source

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires